Actualités
25/1/2022

Interview de Franck Ebel, futur formateur Pentest et Sécurité des Réseaux à Oteria

Franck Ebel
4 min
Franck Ebel, futur formateur Pentest et Sécurité des Réseaux à Oteria

Est-ce que vous pouvez vous présenter ?

Je suis Franck Ebel , enseignant à l’université de Valenciennes (UPHF). J’ai créé la licence CDAISI en 2007 (Cyber Défense et Anti Intrusion des Systèmes d’Informations). J’interviens dans diverses formations cyber en Université (Master) ou dans le privé.

En parallèle, je suis lieutenant-colonel réserviste, cellule cyber défense des Hauts de France.

Je suis enfin l’auteur de 8 ouvrages tels que "Sécurité informatique, ethical hacking" chez ENI ou "développez vos application de hacking et forensic en Python" toujours chez ENI.

Pourquoi  avoir accepté de rejoindre Oteria en qualité de formateur ?

Le concept de l'école m'a semblé très innovant et je partage la même vision dans le contenu des enseignements, nous pouvons y retrouver des enseignements défensifs mais aussi et surtout offensifs, comme dans la licence CDAISI. Mon concept a toujours été "apprendre l’attaque pour mieux se défendre" et c'est ce que j'ai aimé retrouver à Oteria. 

Je suis donc très honoré, motivé et impatient de rejoindre ce cursus et de partager les connaissances acquises tout au long de ces 25 dernières années dans le milieu de la sécurité informatique.

Quelles techniques enseignez-vous ?

J’enseigne principalement le développement Python pour le hacking, le forensic et les failles applications. De manière ponctuelle, je donne aussi des cours en assembleur, langage C, en scripts bash et en réseau (théorie et pratique).

Mes enseignements sont basés sur la pratique , la théorie en découle ensuite.

Est-ce que vous pouvez nous parler de votre vision de l’enseignement en cyber ? Comment doit-il évoluer pour susciter des vocations et former les étudiants aux besoins des entreprises ?

La cyber est un enseignement très vaste, nous devons maintenant nous spécialiser dans des domaines particuliers de la cyber, que ce soit les failles réseaux filaires ou sans fil, les failles web, les failles applications, le forensic ou autre.

Plus nous apprenons en cyber et plus nous nous apercevons que la spécialisation dans un domaine précis est nécessaire et indispensable.

Il faut donc donner une vision globale aux étudiantes et aux étudiants pour qu’ils partent ensuite vers une spécialisation qu’ils apprécient et surtout qui les animent.

Plus que les connaissances théoriques, qui restent nécessaires, c’est la pratique qui permet de comprendre les concepts. Il faut pour cela une motivation extrême et une éternelle veille technologique pour être toujours à la pointe de notre métier.

Un conseil pour les étudiants qui se dirigent vers une formation en cyber ?

L'étudiante ou l'étudiant qui se dirige vers une formation cyber doit être motivé, minutieux, curieux et avoir soif d’apprendre. C’est un métier passionnant et c'est même plus qu’un métier, il faut que cela devienne une passion.

Il faut qu’il ait de bonnes compétences généralistes de l’informatique pour entreprendre l’étude de la cyber. Et il faut surtout qu'il ait une forte envie de découvrir des choses nouvelles, de fouiner dans les entrailles du net et de trouver la petite faille, le petit détail qui fera la différence.

Retourner au blog

Autres articles

image article ecole cybersécurité paris

Interview d'Olivier Cros, Directeur de Programme et Incident Responder chez Airbus Cybersecurity

Romain Burel
3 minutes
image article ecole cybersécurité paris

Oteria devient partenaire de Formind

Romain Burel
Ut debitis
image article ecole cybersécurité paris

Interview d'Hugues Spriet, Directeur d'Oteria Cyber School, sur le plateau de BSMART

Romain Burel
3 minutes

Rejoindre Oteria

Candidater
icone fleche blanche